La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop Réponse Nature
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Mardi

Ouvert de 09h30 à 19h00

L'affichage environnemental chez Biocoop

L'affichage environnemental chez Biocoop

À partir du 06/09/2011

Biocoop Dole

Le réseau Biocoop, qui est le premier et le seul distributeur de produits bio parmi les 168 entreprises candidates, a choisi de s’engager dans le projet national d’affichage environnemental avec 3 de ses fournisseurs : la première phase – test portera sur 8 produits et 14 magasins du réseau, répartis dans toute la France. Début 2012, la seconde phase - test sera lancée et concernera une trentaine de magasins du réseau et de produits, au total.

Dès le 5 septembre 2011, les consommateurs des magasins du réseau Biocoop pourront comparer, dans les rayons de 14 magasins, l’empreinte écologique de plusieurs des produits bio.


L’affichage environnemental selon Biocoop : des partenaires, un engagement, une évidence

Décembre 2010 : appel a candidatures du Ministère de l’écologie et du développement durable 

Biocoop, premier réseau coopératif de produits bio en France, se porte volontaire pour participer au projet d’expérimentation d’affichage environnemental.

Le réseau a, alors, impulsé une réflexion commune autour de l’affichage environnemental auprès de ses fournisseurs qui ont accepté de collaborer avec Biocoop : Cereco, Triballat - Noyal et Nutrition & Nature. 


Gilles Piquet – Pellorce, Directeur Général de Biocoop : « Depuis près de 25 ans, et bien avant les prises de conscience collective des entreprises et des pouvoirs publics, Biocoop œuvre pour le développement d’une consommation bio, responsable et cohérente. Pour Biocoop, agir de manière équitable et responsable avec ses collaborateurs, est une question de coopération : groupements de producteurs, transformateurs ou encore fournisseurs. Pour le réseau Biocoop, choisir d’être acteur de ce projet, et être acteur avec ses partenaires, est une évidence. » 

Il reprend : «  Au travers de cette démarche, Biocoop, précurseur de la consommation responsable (voir page 4) accompagne les consommateurs et leur donne les moyens de connaître les impacts de leur consommation et aux fournisseurs, distributeurs, les moyens de progresser ! » 


De février à mai 2011 : Biocoop et ses partenaires étudient ensemble l’impact écologique des produits bio

Afin d’évaluer l’impact environnemental d’un produit, il est nécessaire de  connaître l’intégralité de son cycle de vie, depuis la production des matières premières jusqu’au recyclage de son emballage. 

Biocoop, en partenariat avec Cereco, Triballat - Noyal et Nutrition & Nature qui ont accepté de communiquer, en toute transparence leurs données de fabrication, va même plus loin dans le calcul de l’impact environnemental de ses produits : en effet, le réseau prend également en compte l’impact environnemental des produits jusque dans leur consommation.


Dès le 5 septembre 2011

Liste des produits concernés


Cereco

  • Petits flocons d'avoine (Ensemble pour plus de sens)
  • Flakes blé complet (Grillons d’or)

Triballat - Noyal

  • Boisson UHT nature (Sojade)
  • Fromage Blanc (Tante Hélène)

Nutrition & Nature

  • Tofinelle aux champignons (Soy)
  • Tofou frais nature (Soy)
  • Grinioc épeautre légumes (Soy)
  • Soya cuisine nature UHT (Soy)

Liste des biocoops participantes

  • Biocoop Greendy (Sartrouville – 78)
  • Biocoop Lémo Voltaire (Paris, 11ème)
  • Biocoop Lémo Sébastopol (Paris, 3ème)
  • Biocoop L’Epi vert (Blois – 41)
  • Biocoop Le Fenouil (Sargé – 72)
  • Biocoop Les 7 Epis (Lanester et Lorient – 56)
  • Biocoop Les 7 Epis (Mellac – 29)
  • Biocoop Mayenne Bio Soleil (Mayenne, Laval et Azé – 53)
  • Biocoop Aquarius (Annecy, La Roche sur Foron et Pringy- 74)

Biocoop a ainsi retenu 3 indicateurs pour chaque produit proposés au sein du réseau de magasins :

à lire, ci –après, pages 3 et 4 !


Pour aller plus loin :

L’échelle des indicateurs d’impact définis pour ce projet a été développée par Greenext : CO2, Eutrophisation et acidification de l’air

Pour retrouver ces indicateurs et leurs échelles et le Greencode Info : www.greencode-info.fr



Pour chaque produit, des “Indices Environnement »


Afin d’avancer dans cette démarche, Biocoop a choisi d’illustrer l’impact écologique des produits bio au travers de trois indicateurs ». 3 pictogrammes correspondant à ces 3 indicateurs ont été spécifiquement crées pour Biocoop : CO2, Eau et Air


L’indice « carbone »

C’est la quantité de gaz à effet de serre émise durant la vie du produit. Cet indice représente l’impact du produit sur le changement climatique. Il est exprimé en grammes équivalent carbone (g eq CO2).

 L’effet de serre est un phénomène naturel, indispensable à la vie sur Terre ! Si les rayons du soleil n’étaient pas piégés par l’atmosphère et renvoyés à la surface de la terre, il ferait - 18°C

Mais l’homme, avec son mode de vie et ses activités industrielles, augmente les rejets de gaz dans l’atmosphère, ce qui amplifie artificiellement l’effet de serre et contribue au réchauffement climatique de

la planète. Les gaz à effet de serre (GES) sont le CO2 (majoritaire), le méthane, l’oxyde d’azote, les chlorofluorocarbures.


L’indice « qualité de l’eau »

C’est la quantité d’éléments chimiques responsables de l’asphyxie des milieux aquatiques. Cet indice représente donc l’impact des produits sur la pollution des eaux douces. Il est exprimé en mg équivalent phosphate (mg eq PO34).

La présence en excès de nutriments dans les milieux aquatiques (en particulier phosphore et azote) provoque une prolifération anormale d’algues et une asphyxie du milieu : c’est le phénomène d’eutrophisation. Principaux responsables : les engrais agricoles (phosphates et nitrates), l’élevage hors sol, mais aussi les effluents domestiques ou industriels. Ces substrats font proliférer les algues en surface qui finissent par se décomposer au fond de l’eau. Les algues en surnombre consomment l’oxygène qui devient alors insuffisant pour les autres formes de vie aquatique.


L’indice « acidification de l’air »

C’est la quantité de certains gaz responsables de l’acidification de l’air. Cet indice représente l’impact du transport des produits sur la qualité de l’air. Il est exprimé en grammes équivalent dioxyde de soufre (g eq SO2).

Certains gaz issus de la combustion de matières fossiles, émis notamment durant les transports, se transforment en acides en présence d’humidité. C’est le cas du dioxyde de soufre (SO2) et du dioxyde d’azote (NO2) qui retombent au sol sous forme de pluies acides. Conséquences : le pH des sols diminue et modifie les écosystèmes en place.



 Pour aller encore plus loin dans la consommation responsable :

 

Empreinte carbone

  • Consommer moins de viande (fortes émissions de CO2). Favoriser les viandes blanches
  • Choisir des produits locaux, et bio (moins de transport, moins d’engrais)
  • Limiter les produits transformés (moins de consommation d’énergie)

 

Empreinte « qualité de l’eau »

  • Éviter la viande issue d’élevages hors-sol (poulets en batterie) !
  • Manger bio (pas d’engrais chimiques) !

 


Empreinte  « acidification de l’air »

  • Manger local (moins de transport) !
  • Choisir les produits bruts et créer des petits plats mitonnés maison (moins de transformation, moins de transport) !

 


Déjà 25 ans que Biocoop s’en mêle !

 


Biocoop est un précurseur de la consommation responsable

v    Des produits bio et écolo 

v    Priorité au local

v    Respect de la saisonnalité

v    100 % de fruits et légumes bio

v    Oui aux produits en vrac

v    Pas de suremballage

v    Non à l’eau en bouteille plastique*

v    Pas de produits importés par avion

Vers le dispositif national mis en place par Biocoop

Un dispositif d’information national

* dans les magasins participants


Afin d’informer et de guider les consommateurs vers des choix responsables,

Biocoop a crée,au sein des magasins de son réseau :


  • Des Kakémonos pour afficher « en grand » la démarche de Biocoop.
  • Des dépliants, à disposition des consommateurs : ils expliquent le projet d’affichage environnemental, la démarche de Biocoop et les 3 indicateurs sur lesquels se base le réseau.
  • Des « Stop rayons » : ils signalent les produits dans les rayons concernés et précisent  les données de leur empreinte écologique

Kakemono

Taille : 40 x 60 cm

Conception : CPO

Illustration : Julie Brunswick

Dans tous les magasins participants à l’opération

Visuel haute définition disponible sur demande


Stop rayons

Taille : 6 x 12 cm

Conception : CPO Illustration : Julie Brunswick

Données chiffrées : Greenext

Dans tous les magasins participants à l’opération

Visuel haute définition disponible sur demande

 



Couverture du dépliant

 Taille : 10 x 15 cm - 12 pages

Conception : CPO

Illustration : Julie Brunswick, Lasserpe 

Crédits photos : Fotolia, iStock

Données chiffrées : Greenext

 Dans tous les magasins participants à l’opération

 Visuel haute définition disponible sur demande



LES PRINCIPES DE L’AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL EN QUELQUES MOTS


Expérimentation nationale d’affichage environnemental : rappel*


Engagement phare du Grenelle Environnement, l’affichage environnemental est un outil concret mis au service du consommateur pour guider ses achats vers les produits les plus respectueux de l’environnement.

L’article 228 de la Loi dite « Grenelle 2 » indique qu’« à partir du 1er juillet 2011, et après concertation avec l'ensemble des acteurs des filières concernées, uneexpérimentation est menée, pour une durée minimale d'une année, afind'informer progressivement le consommateur par tout procédé approprié ducontenu en équivalent carbone des produits et de leur emballage, ainsi que de la consommation de ressources naturelles ou de l'impact sur les milieux naturels qui sont imputables à ces produits au cours de leur cycle de vie. Cette expérimentation fait l'objet d'un bilan transmis au Parlement évaluant l'opportunité d'une généralisation de ce dispositif. […]

Afin de mutualiser les coûts et les pratiques, les pouvoirs publics ont initié la création d’une instance de travail collaborative :

====> la plate-forme Ademe-Afnor : http://affichage-environnemental.afnor.org/

* source dossier de presse Ministère de l’écologie et du développement durable – Mars 2011

====> Pour toutes les informations techniques, consulter le dossier de presse du Ministère de l’écologie et du développement durable



L’étiquette énergie pour l’électroménager, l’émission de CO2 pour les voitures ou encore le bilan énergétique pour l’habitat sont déjà des données connues des consommateurs.

Désormais, depuis le 1er juillet, ces derniers pourront connaître l’impact écologique des biens de consommation qu’ils achètent.

Pour mettre en place ce nouvel étiquetage, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) fournit ces données sur certains produits alimentaires conventionnels.

Ecocert Environnement et Greenext mènent ensemble le même type d’analyse sur le cycle de vie des produits bio.



  La vie du produit, de A à Z

 ====> Vers exemple de bilans carbone, eau et air produit bio/produit non issus de l’agriculture conventionnelle


Les indicateurs de 2 produits :

Un produit bio et un produit non issu de l’agriculture biologique


Les produits bio limitent leur impact écologique, contrairement à des produits conventionnels similaires qui polluent à bien des étapes : production gavée d’engrais, importation par avion de produits hors saison ou encore suremballage.


Croque tofu bio à la provençale – Pour 100g de produit

Indice « carbone »*: 124 g eq CO2

Indice « qualité de l’eau »* : 74 mg eq PO34

Indice « acidification de l’air »* : 0,48 g eq SO2


Plat cuisiné à base de viande (pas d’ingrédients issus de l’agriculture biologique). Pour 100g de produit

Indice « carbone »*= 660 g eq CO2

Indice « qualité de l’eau »* : 230 mg eq PO34

Indice « acidification de l’air »* : 8,5 g eq SO2

 * Données ACV de Greenext, juillet 2011

 ====> Vers la parole aux fournisseurs partenaires de Biocoop



La parole aux fournisseurs partenaires de Biocoop !


TRIBALLAT – NOYAL par Jean Marc Lévêque, Responsable développement durable

« Engagée depuis 20 ans dans le végétal et depuis 30 ans dans la Bio, notre entreprise familiale a initié une démarche de développement durable prenant en compte les préoccupations environnementales, économiques et sociales : c’est la Green Attitude. Elle représente et porte les valeurs de l’entreprise : créer une harmonie entre ses produits, ses collaborateurs et ses clients dans le respect de l’environnement. C’est dans cet objectif de développement durable que la société Triballat - Noyal s’est porté tout naturellement volontaire pour participer à l’élaboration de l’affichage environnemental.

Malgré le peu d’études scientifiques existant actuellement sur la fabrication de produits à base de Soja bio, Triballat-Noyal interroge ses fournisseurs et poursuit ses analyses de cycle de vie pour pouvoir calculer avec précision l’impact écologique de ses produits. Cette démarche, partagée par les collaborateurs de l’entreprise, nous permet de mieux connaître nos impacts, d’en identifier les sources et de l’utiliser pour informer nos consommateurs d’une part et pour nous améliorer d’autre part. Par exemple, l’importance de la consommation énergétique dans la fabrication de nos produits nous pousse à trouver toujours plus de sources d’économie d’énergie, et à développer notre approvisionnement en énergies renouvelables (solaire, air et méthanisation principalement). Communiquer avec nos consommateurs engagés, c’est aussi ouvrir le dialogue et travailler ensemble à l’amélioration écologique de nos produits.

L’aventure affichage environnemental bénéficiera à tous car elle est portée par une volonté de transparence et de progrès. A terme, cela permettra au consommateur de mieux maîtriser l’impact environnemental de sa consommation et cela donnera l’opportunité aux producteurs de devenir compétitifs sur des critères écologiques.

Selon nous, l’affichage environnemental devient indispensable, notamment pour les consommateurs sensibles à l’environnement et qui souhaitent intégrer des critères écologiques dans leur choix d’achat. L’entreprise est consciente qu’informer le consommateur c’est lui donner un nouveau critère de choix dans sa réflexion d’achat : la qualité, le prix et l’environnement. »


Présentation de la société Triballat - Noyal


Triballat - Noyal est une entreprise familiale depuis trois générations, basée à Noyal-sur-Vilaine en Bretagne. L’entreprise allie Tradition et Innovation pour développer de nouveaux marchés de niche dans les domaines du végétal, de la bio, des fromages et de la nutrition. Les valeurs  de Triballat – Noyal sont centrées sur le respect des hommes, de la nature et des savoir-faire avec la volonté d’offrir au plus grand nombre des produits sains et équilibrés.

Site Internet : www.triballat.fr


CERECO par Gérard Le Goff, Directeur

 «Le développement durable est un pilier des valeurs de CERECO. Participer à l’expérimentation de l’affichage environnemental nous implique davantage dans cette voie et nous permet de découvrir de nouvelles pistes d’amélioration. Travailler avec Biocoop sur cette thématique fédératrice pour le monde de la bio représente une opportunité de travailler un nouvel axe de développement de notre partenariat.

L’analyse de cycle de vie nous permet d’appréhender notre système d’approvisionnement, de production et de livraison sous un nouvel angle. La filière bio doit s’organiser afin d’affiner les données inhérentes à sa spécificité. La 

collecte de données, travail de fourmi, pour ce projet de vaste envergure est l’amont nécessaire pour un affichage juste et permettre une comparaison fiable entre les produits pour guider le choix du consommateur.

Ce projet nous permet de faire « un état des lieux », de nous remettre en question sur certaines de nos pratiques, nous oriente vers des choix futurs. Le partenariat avec Biocoop sur ce projet nous conforte sur notre vision commune du développement durable, nos échanges sont riches d’enseignement.

Le consommateur d’un demain proche aura une nouvelle vision du produit qu’il achète. Cette expérimentation nous assurera de lui communiquer une information pertinente, fiable et lisible. »



 Présentation de la société CERECO

 CERECO fabrique des céréales 100% bio pour le petit déjeuner depuis plus de 20 ans. PME bretonne    en développement permanent, notre  volonté est d’offrir une large gamme de produits hautement    qualitatifs et gustatifs respectueux de l’environnement

 Site Internet : www.cereco-bio.fr/


Nutrition & Nature par Bernard STORUP, Directeur


« Nutrition et Nature fabrique et commercialise depuis près de 30 ans des produits biologiques à base de soja et/ou de céréales, sous les marques SOY et Céréalpes.

Pour nous le bio ne se limite pas à une pratique agricole spécifique mais correspond aussi à une qualité de relation avec notre environnement pris dans sa globalité.

Nous fabriquons des produits biologiques et nous nous sommes très tôt posé la question de savoir si nous étions vraiment « une entreprise bio », et si nous prenions suffisamment en compte l’impact de nos activités sur notre environnement proche.

Nous avons ainsi mis en place depuis des années des outils nous permettant de mesurer et de limiter nos consommations d’énergies (par exemple, réduction en 15 ans de plus de 50% de la consommation d’eau ou d’électricité par litre de « lait » de soja fabriqué) ou de consommation d’emballages (cartons allégés et recyclables, films d’emballages sans chlore, encres végétales,..).

De la même manière, nous avons décidé depuis 1982 de n’utiliser que du soja biologique cultivé à proximité de notre atelier de Revel (31), et avons ainsi pu créer la première filière en Europe de production de soja garanti sans OGM dès 1998, en partenariat étroit avec près de 250 agriculteurs bio de Midi-Pyrénées.

La démarche d’affichage environnemental initiée avec Biocoop s’inscrit dans ce même esprit de partenariat et de désir de connaître l’impact réel de nos activités. La démarche a été complexe car elle prend en compte tous les aspects liés à la production des matières premières utilisées (depuis la production agricole jusqu’au transport vers notre atelier), mais aussi ceux des emballages, des méthodes de production, du stockage, des expéditions et du fonctionnement global de notre activité.

Le fait de connaître de manière plus précise l’impact environnemental de chaque poste va maintenant nous permettre de travailler de manière encore plus précise et efficace pour réduire la charge écologique des différentes étapes de production. »


 

Présentation de la société Nutrition & Nature


Nutrition & Soja  S.A., qui s’appelait alors tout simplement SOY, a été fondée en 1982 par Jean de Préneuf et Bernard Storup, qui désiraient avant tout faire découvrir au plus grand nombre l’existence d’alternatives végétales de grande qualité à la viande et aux protéines animales.

Filiale à 100% du groupe Nutrition & Santé (Revel, 31), depuis 1993, Nutrition & Soja S.A. est devenue Nutrition & Nature début 2011, suite au rachat de la société Céréalpes.

Nutrition & Nature S.A. dispose d’une autonomie complète de fonctionnement et a ainsi pu au fil des ans développer une gamme complète de spécialités et de préparations biologiques riches en protéines végétales, à base de tofu, seitan, céréales et légumineuses.

Nutrition & Nature S.A. a été à la base de la création de la 1ère filière de production de soja garanti non OGM en Europe dès 1998, et d’une manière générale, participe de façon très active au développement de l’agriculture biologique de la Région Midi-Pyrénées.

Site Internet : www.soy.fr



Cette première phase - test démontre que les impacts des produits bio étudiés sont parmi les plus faibles dans leurs familles de produits, non bio inclus.

Avec ses partenaires, le réseau Biocoop donne le pouvoir aux consommateurs de choisir une consommation responsable et de réduire leur impact écologique.

Biocoop, le réseau précurseur d’une consommation responsable

Retour